Vous êtes ici : Accueil > Ressources pédagogiques > CYCLE 3 > Les objets techniques > Fabriquer un objet qui flotte et qui avance de manière autonome - Ecole (...)
Publié : 11 mai 2009

Fabriquer un objet qui flotte et qui avance de manière autonome - Ecole Moulin Rouge

Les élèves de la classe se sont organisés en groupe pour pouvoir réaliser leur expérience.

LES DIFFERENTES IDÉES TROUVÉES PAR LES ELEVES :

Faire avancer l’engin flottant : 1/ avec un sèche cheveux. 2/ en soufflant dessus. 3/ en utilisant du produit vaisselle. 4/ grâce à un moteur électrique. 5/ grâce à un élastique. 6/ en faisant tomber de l’eau sur une hélice. 7/ en s’aidant d’un ballon qui se dégonfle.

Depuis le début de nos recherches les groupes ont imaginé et expérimenté leur idée.

Depuis le début de nos recherches nous avons abandonné : - L’idée numéro 1 car, après une discussion de la classe nous avons vu que cela ne correspondait pas aux conditions du défi. Utiliser un autre objet que notre engin flottant voulait dire que celui-ci n’était pas autonome.

- L’idée numéro 2 car notre engin flottant ne pouvait pas avancer sans vent.le bateau à voile

- L’idée numéro 3 car le "poisson" avançait très peu.le poisson propulsé

Nous avons continué les autres projets.

Les projets avançant avec un moteur électrique fonctionnent !

Nous avons deux solutions pour que cela fonctionne :

a/ Le moteur entraîne une hélice qui est dans l’eau.le bateau à hélice dans l'eau Nous avons dû mettre l’hélice dans l’autre sens pour éviter que le bateau ne tourne. le bateau à hélice centrale dans l'eau Le protocole du bateau moteur à hélice

b/ Le moteur entraîne une hélice qui fait de l’air comme un ventilateur. Nous nous sommes aperçus que l’air poussait le bateau vers l’avant.Le bateau à hélice dans l'air

Les projets avec de l’énergie "propre" :

- Le bateau avec l’élastique : Nous avons fait un "prototype" (comme une maquette) pour voir si l’idée fonctionne. Et, super ! cela fonctionne ! Il faut tordre l’élastique et lorsqu’on le relâche cela fait tourner l’hélice qui est au bout de l’élastique. En nous servant de l’expérience du groupe "bateau à hélice" nous savons qu’il faut que nous mettions notre hélice dans l’autre sens pour que l’engin avance. le prototype du bateau à élastique

- Le bateau avec le ballon : il fonctionne grâce à une réserve d’air. Il faut gonfler le ballon et boucher son embout. Ensuite, lorsque l’on ouvre l’embout, l’air s’échappe et cela pousse le ballon vers l’avant. Nous avons mesuré avec un chronomètre, notre engin avance de 1 mètre en 3 secondes. S’il y avait assez de réserve d’air, nous avons calculé qu’il pourrait avancer de 20 mètres en 1 minute et de 1200 mètres en 1 heure ! Regardez le résultat pour 24 heures et 48 heures !

JPEG - 250.4 ko
Le protocole du bateau avec ballon

Cet écrit correspond au protocole rédigé par le groupe d’élèves. Ils ont intégré une partie : matériel ; une partie ; consignes et un dessin explicatif

Le bateau avec ballonle ballon à air sur l'eauLe protocole du bateau avec ballon

-  Le bateau avec la bouteille : il fonctionne grâce à une réserve d’eau. Nous voulions faire comme les moulins à eau. Nous avons mis une bouteille sur l’engin. Elle a un petit tuyau qui sort du bas de la bouteille. Lorsque nous la remplissons et que nous laissons sortir l’eau du tuyau, elle tombe sur l’hélice qui est en bas et cela la fait touner. Pour le moment nous avons des problèmes de frottement. Mais, nous avons décidé de faire une hélice en bois et cela devrait fonctionner !

La première photographie correspond à nos essais. le bateau à chute d'eaule bateau à chute d'eau sur l'eau

Documents joints

  • essai bateau hélice, BMP, 300 ko

    Cet essai était le premier d’un engin avec un moteur électrique muni d’une hélice. Il a permis au groupe d’élèves de vérifier que leur idée était réalisable et qu’ils savaient connecter correctement le circuit électrique.